Balade patrimoniale au cœur des Sciences et des Lettres

Lettres à une princesse d’Allemagne nous offre un regard privilégié sur le génie de Leonhard Euler. J’ai personnellement toujours aimé les échanges épistolaires, y découvrir une pensée qui se construit, de lettre en lettre, et ces mots qui nous semblent tout droit adressés. Et puis, il s’agit tout de même d’Euler, le grand mathématicien du XVIIIe siècle, dont l’oeuvre occupe un rôle central dans l’histoire des mathématiques et, anecdotiquement, mon aïeul scientifique (le promoteur du promoteur du promoteur… de mon promoteur de thèse). Chaque lettre offre un court exposé des connaissances scientifiques de son temps, dont certaines sont tombées dans l’oubli et sont d’autant plus savoureuses. On y découvre, comme on pouvait s’y attendre, l’étendue de sa culture scientifique, allant de la physique et l’astronomie à la physiologie et la musique. On y décèle aussi sa pensée philosophique, sur des questions reliées à la mort et à la religion. On est surpris, enfin, par le contraste entre l’aura imposante d’Euler et la simplicité, voire la douceur, de ces lettres, où il prit le temps de trouver les mots justes pour expliquer le monde à la jeunesse de son époque.


Renaud Lambiotte

Lettres de L. Euler à une princesse d'Allemagne sur divers sujets de physique et de philosophie précédées de l'éloge d'Euler par Condorcet et annotées par M. A. A. Cournot

Éditeur(s):
Hachette (Paris)

Description physique :
2 v. (LI, [1], 472 p. ; 524 p) : [6] f. de pl. dépl.

Type : Livre
Date : 1842
Langue : Français

Droits : PublicDomain
Droits d'accès : OpenAccess
Détenteur des droits : UNamur - Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin (Namur)
Cote de rangement BUMP : SJA.7.312C.13


Notes
Reliure : Reliure aux armes du Lycée impérial de St. Etienne
Gardes en papier marbré.
Etat matériel : Bonne tenue générale des deux volumes.
Provenance : Cachet inventaire Bibl. Dom. S.I. Eegenhoven IHS.