Balade patrimoniale au cœur des Sciences et des Lettres

Incunables

Avec ses Antiquités romaines, Denys d’Halicarnasse a jeté des ponts à la fois entre deux civilisations et entre deux époques majeures de l’Antiquité.

Historien grec installé à Rome, il écrit alors que s’ouvre une ère nouvelle de l’histoire européenne, où le monde grec et le monde romain marchent désormais de concert sous la houlette d’Auguste.

Denys entendait activement contribuer à rapprocher ces deux peuples en rédigeant, en grec, une histoire de Rome, depuis les origines jusqu’au début de la première guerre punique (264 av. notre ère), où il tente principalement de démontrer que les Romains étaient, en réalité, d’origine grecque.

Des vingt livres qui constituaient son oeuvre, seuls onze ont été conservés. Cet ouvrage en est la première traduction latine moderne, réalisée par Lapus Biragus et publiée à Trévise en 1480.


Christophe Flament

Dionysii Halicarnasei Originum sive Antiquitatum Romanarum liber primus [-undecimus]

Éditeur(s):
per Bernardinum Celerium De Luere (Trévise)

Description physique :
[299] ffnc. ; 2°

Type : Incunable
Date : 1480
Langue : Latin

Droits : PublicDomain
Droits d'accès : OpenAccess
Détenteur des droits : UNamur - Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin (Namur)
Cote de rangement BUMP : Rés.13E.13


Notes
Hain, 6239
Gesamt Katalog der Wiegendrucke, 8423
ISTC, id00250000
Reliure : Plein parchemin, dos lisse, tranches mouchetées.
Etat matériel : Feuillets numérotés à la main, au crayon dans le coin supérieur droit.
Notes : Colophon : Impressum Tarvisii per Bernardinum Celerium de Luere Anno Chr. Nati 1480 Bissexto Kl. Martias Ioanne Mocenigo Venetorum duce inclyto et nom du traducteur (le tout imprimé en majuscules)
Ouvrage sans signatures, 37 lignes.
Provenance : Cachet inventaire Bibl. Dom. S.I. Eegenhoven IHS.