Balade patrimoniale au cœur des Sciences et des Lettres

Le Picard François Blondel (1618-1686) fut principalement un architecte et enseigna les mathématiques au Grand Dauphin, fils de Louis XIV. Son Art de jetter les bombes, véritable traité de balistique, fut présenté pour la première fois en 1675 au Roi-Soleil, qui récompensa l’auteur en le nommant maréchal de camp (général de brigade) mais n’autorisa pas la publication avant l’achèvement de plusieurs travaux de fortification. Aussi l’ouvrage fut-il essentielle-ment publié en Hollande, où il connut plusieurs éditions. Le prince Charles-Joseph de Ligne, qui possédait celle de 1698 parue à Amsterdam, l’appréciait d’autant plus « qu’il marche, disait-il, par progression d’érudition, de calcul et de résultats ». On y suit en effet les avancées scientifiques d’un Galilée, d’un Mersenne ou d’un Huygens, accompagnées de dessins, de graphiques et de tables de tir. Il s’agit là d’un état des connaissances à la fin du XVIIe siècle, « le plus savant jusqu’à notre temps », très utile aux artilleurs et « bien expliqué », écrit Ligne cent ans plus tard.


Bruno Colson

L'art de jetter les bombes

Description physique :
[8], 526, [18] p.

Type : Livre
Date : 1690
Langue : Français

Droits : PublicDomain
Droits d'accès : OpenAccess
Détenteur des droits : UNamur - Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin (Namur)
Cote de rangement BUMP : SJZ.7.702E.8