Incunables

Museum Artium

Ce volume constitue l’unique témoin conservé en Belgique d’une édition réalisée à Rome en 1477 par l’imprimeur Jean Schurener de Bopardia, dont il subsiste par ailleurs une soixantaine d’exemplaires dans les bibliothèques du monde entier. De dimensions classiques pour l’époque (format in-folio), il compte 240 feuillets et renferme un seul texte, les Quaestiones Evangeliorum de tempore et de sanctis de Jean de Torquemada (Turrecremata).

Cardinal depuis 1439, ce dominicain (qui ne doit pas être confondu avec son neveu, le célèbre inquisiteur général d’Espagne Thomas de Torquemada) est surtout connu pour avoir joué un rôle important lors des conciles de Constance, Bâle et Florence, en soutenant les prérogatives papales contre les théories conciliaires, mais il fut aussi un théologien réputé et l’auteur de nombreux écrits théologiques et canoniques.

Éditées 11 ans après sa mort à Rome en 1468, les Quaestiones Evangeliorum bénéficièrent d’un grand succès en Europe dans les dernières décennies du XVe siècle : on en connaît 11 autres éditions antérieures à 1501, toutes postérieures à celle-ci, réalisées en Italie, mais aussi en France, aux Pays-Bas et dans le monde germanique.

Il faut dire que l’œuvre appartient à un genre littéraire – le commentaire biblique – en vogue tout au long de la période médiévale. L’exemplaire conservé aujourd’hui à Namur a circulé en Italie dans les milieux dominicains à l’époque moderne, comme le prouvent plusieurs notes laissées par ses propriétaires ou ses utilisateurs successifs, avant de parvenir à la BUMP dans des circonstances qui demeurent inconnues.


Xavier Hermand

Quaestiones evangeliorum de tempore et de sanctis

Éditeur(s):
Johannes Schurener de Bopardia (Rome)

Description physique :
[240] ffnc. ; 2°

Type : Livre
Date : 1477
Langue : Latin

Droits : PublicDomain
Droits d'accès : OpenAccess
Détenteur des droits : UNamur - Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin (Namur)
Cote de rangement BUMP : R15B0022


Notes
Provenance : Don de Johannes Franciscus Fabri, dominicain de Reggio Emilia (Emilie-Romagne, It.), à Michael Reginaldus [Rivettus ?], dominicain de Casale (Lombardie, It.) (Est P. Michaelis Reginaldi [Rivettus ?] Ordinis Predicatorum de Casali ex [ ?] P. L. Johannis Francisci Fabri a Reggio eiusdem ordinis, XVIIe s.) ; Vignette Namur, S.J., Museum Artium Provinciae Belgicae (XXe s.) collée sous la vignette Fac. Philo et lettres. - Ancienne cote Arts 4° 11.650
Reliure : parchemin
Notes : Lettrines en rouge. - Date au colophon. - Manquent les premier et dernier feuillets, blancs