Christophe Plantin

La Polyglotte plantinienne se compose de huit grands volumes in-folio. Les cinq premiers sont consacrés uniquement à la Bible, Ancien et Nouveau Testament. Les trois derniers, qu’on désigne sous le nom d’Apparatus sacer, constituent de vastes compléments d’érudition.

L’Ancien Testament

Les quatre premiers tomes reprennent les livres de l’Ancien Testament selon le canon catholique et suit la division de la Complutense. Le premier tome est dédié au Pentateuque. Le deuxième, intitulé les « Prophètes premiers », contient les mêmes livres que le canon hébreu, auquel l’éditeur a ajouté le Livre de Ruth et les Paralipomènes (les Chroniques). Cependant, ces derniers sont manquants dans l’édition conservée à la BUMP. Le troisième (« Saints livres hagiographiques ») regroupe de petits livres issus en partie des Ketouvim (Écrits) du canon hébreu, et en partie des deutérocanoniques. Le quatrième, consacré aux « Prophètes postérieurs », rassemble les livres de prophètes du canon hébreu (Isaïe, Jérémie, Ézéchiel et les 12 petits prophètes), auxquels l’éditeur a ajouté les livres des Maccabées considéré comme apocryphes par les canons juif et protestant.

Une introduction, tirée d’un commentaire de saint Jérôme ou de la Septante, précède chacun des textes bibliques. Pour la plupart des livres, dont il existe des versions en hébreu, en grec et en latin, ces différentes versions (et éventuellement leur traduction en latin) sont présentées en quatre colonnes réparties sur deux pages en vis-à-vis. Par rapport à la Complutense, Montano a ajouté la version chaldéenne (existante La présence des Troisième et Quatrième Livres d’Esdras dans la Polyglotte d’Anvers peut surprendre. Le Canon des Écritures promulgué par le Concile de Trente ne les mentionne pas comme canoniques. Montano a décidé de les imprimer et d’en conserver la mémoire. Ces écrits sont en effet cités par quelques Pères de l’Église et se trouvent dans l’un ou l’autre manuscrit de la Bible.

Le Nouveau Testament

Le cinquième volume est consacré au Nouveau Testament avec des textes en grec, latin et syriaque. La version syriaque non vocalisée est placée sur la page de gauche dans la colonne extérieure tandis que sa traduction latine occupe la colonne intérieure. Sur la page de droite, le texte grec est mis à l’extrémité et sa traduction latine basée sur la Vulgate à l’intérieur. En bas des pages de gauche et de droite, l’éditeur a ajouté une version syriaque vocalisée en caractères hébreux pour permettre aux lecteurs non-initiés de les lire à haute voix. Ce texte syriaque du Nouveau Testament édité dans la Polyglotte est l’édition princeps. Quant à la traduction latine issue de la Vulgate, elle reprend, tant pour l’Ancien Testament que pour le Nouveau, la version éditée dans la Complutense, mais sous une forme révisée.

L' Apparatus sacer

Les trois derniers volumes sont dédiés à l’Apparatus sacer. Le sixième tome contient deux ensembles de textes bibliques. Un premier reproduit la version hébraïque de l’Ancien Testament avec une traduction latine interlinéaire d’après l’œuvre du philologue et bibliste dominicain Xantes Pagnino. Elle est corrigée et annotée en italique par Montano, Raphelengius et les deux frères Le Fèvre de la Boderie. Un deuxième ensemble donne une version grecque du Nouveau Testament accompagnée d’une traduction interlinéaire latine réalisée par Montano. Dans l’exemplaire conservé à la BUMP, ce dernier texte a été relié au cinquième volume. Pour les septième et huitième tomes, l’ordre des textes diffère selon les exemplaires conservés. Le septième contient des dictionnaires et des grammaires. La Complutense offrait déjà un dictionnaire hébraïque, mais Montano a très largement augmenté le nombre d’instruments d’étude (y figure entre autres une grammaire hébraïque réalisée par Raphelengius). Le huitième volume se présente comme une encyclopédie biblique, réalisée en grande partie par Montano. Il contient pas moins de dix-huit sections. On y trouve notamment un traité d’herméneutique, des dictionnaires de verbes hébreux, de poids et mesures, de géographie biblique, des tribus d’Israël, de la Terre sainte, des vêtements sacerdotaux, de la ville de Jérusalem, de chronologie biblique, ainsi qu’un index. Ce dernier tome est illustré de bon nombre de planches.


Michel Hermans, s.j.

Biblia sacra Hebraice, Chaldaice, Graece, & Latine

Éditeur(s):
Christoph. Plantinus excud. (Anvers)

Description physique :
8 v. : ill. ; 2°

Type : Livre
Date : 1571-1573
Langue : Latin

Droits : PublicDomain
Droits d'accès : OpenAccess
Détenteur des droits : UNamur - Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin (Namur)
Cote de rangement BUMP : R16C0001/01-08