Fonds Julien Valentin

Collection

En 2014, la Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin a reçu un don de la part de Monsieur Julien Valentin. Ce don est constitué de plusieurs fardes contenant majoritairement des estampes issues de la collection d'un ancien professeur d'histoire de l'art. Il est composé de portraits gravés.

Ces documents ont plusieurs fonctions : immortaliser, célébrer ou caricaturer. Ils rendent hommage à l’individu socialement en vue et font la démonstration d’une compétence d’action souveraine. C’est à la fin du XVIe siècle qu’en France, sous le règne de Henri IV, se développe d’une façon significative la gravure de portrait.

La gravure en taille-douce permet de réaliser des portraits très esthétiques et de les diffuser massivement. Son prix plus attractif que la peinture ou le dessin attire de nombreux profils : bourgeois, écrivains, savants…

Sources :
- SCHNEIDER, Norbert et TREMEAU-BOHM, Marie-Anne, 1994. L’art du portrait : les plus grandes œuvres européennes 1420-1670. Cologne : Taschen. ISBN 978-3-8228-9665-5, p. 6.
- DUPLESSIS, Georges. 1875. De la gravure de portrait en France . Paris : Rapilly, 1875, p.19.