Quelle belle aventure que de répondre à l’invitation de Joseph Izarn (1766-1847), professeur de physique, qui nous entraîne dans l’épopée scientifique du développement du galvanisme, inscrit dans l’histoire de l’électricité et du magnétisme. À cet égard, Galvani donna une impulsion déterminante à cette science par les expériences nombreuses et variées qu’il fit sur la grenouille, relatives à l’induction des contractions musculaires. Aujourd’hui, le galvanisme est toujours d’actualité et ce, dans divers domaines : ses principes sont notamment exploités dans nombre d’applications médicales, comme l’électrostimulation ou l’électrothérapie, ainsi que dans la conception d’instruments de mesure.

À la lecture de cet ouvrage, il est d’entrée de jeu particulièrement intéressant de noter que l’auteur, dans son discours préliminaire, souligne l’importance de l’émergence de la démarche scientifique, à savoir « l’art d’interroger la nature par l’expérience », où l’observation prend la place de l’aveugle et confiante crédulité. Cette approche détermina ainsi « la grande impulsion donnée à tous les esprits vers l’étude des sciences naturelles ». Il ressort également de ses propos que « l’homme, toujours disposé à s’élancer dans l’avenir, ne peut néanmoins souffrir ni lenteur ni incertitude… » au risque d’abandonner un projet dont les résultats se font attendre ! Cette observation ne serait-elle pas toujours d’actualité ?

Quid de la genèse du Manuel du galvanisme ? Confronté à des difficultés rencontrées en cherchant à répéter les principales expériences galvaniques, Joseph Izarn a conçu cet ouvrage de référence afin de mettre à disposition du lecteur la trajectoire scientifique du galvanisme « pas à pas, d’expérience en expérience, de découverte en découverte ». La physiologiste que je suis, enseignant notamment les principes de l’électrophysiologie à nos chers étudiants, ne peut que s’émerveiller au fil des pages des succès engrangés par ces explorateurs du vivant, éclairés et passionnés, à une époque où les approches expérimentales en étaient à leurs balbutiements.

En parcourant ce manuel, mon attention a été attirée par une controverse rapportée par Joseph Izarn, qui nous dresse en inventaire l’état des lieux d’une « guerre scientifique » qui opposa les partisans de Volta à ceux de Galvani. À l’époque, les premières expériences sur « l’électricité animale » se basaient sur l’analogie entre le fluide électrique et le fluide nerveux, piste qu’exploreront parallèlement physiciens et physiologistes, en particulier Galvani, lui-même médecin et anatomiste, et Volta, physicien. Pour un même sujet d’étude, les approches des protagonistes sont évidemment différentes : les médecins soutiennent que le fonctionnement des êtres vivants ne peut se réduire à de simples phénomènes physiques ou chimiques, ce que cherchent précisément à prouver certains physiciens a contrario. Cette divergence se répercutera non seulement sur les interprétations, mais également sur les techniques expérimentales mises en œuvre, chacun cherchant à amener la controverse sur son propre domaine d’expertise. Ici interviennent donc les concepts et les outils de la physique, de la médecine, de la physiologie et de la chimie. Mais il est surtout intéressant de noter que des acteurs sortent du cadre étroit de leur discipline : ainsi le médecin Galvani recourt aux principes et instruments de la science électrique tandis que le physicien Volta pratiquera la dissection, chacun apportant le regard et les méthodes de son domaine sur l’objet commun d’étude.

Joseph Izarn nous a ainsi transmis, en ses qualités de professeur, une analyse exhaustive du galvanisme depuis son origine, relatant avec minutie expériences et découvertes, tout en évoquant les « pierres d’attente qu’ont laissées nos prédécesseurs dans plusieurs points de l’édifice, à l’achèvement duquel chacun est appelé ». Retenons également, sur base de cet exemple historique, qu’une controverse pousse les protagonistes à expliciter et à affiner leurs arguments, à privilégier les éléments qui leur sont favorables et, pour certains d’entre eux, à négliger, voire cacher ceux qui leur sont opposés. Dans un contexte scientifique, une controverse historique ou contemporaine place le chercheur devant une science en marche plutôt que devant une certitude établie et sert sans nul doute de catalyseur au débat. Dans une telle discussion, chacun est invité à formuler des hypothèses et à développer, pour les soutenir, des arguments théoriques ou expérimentaux, la rivalité suscitant l’émulation...


Nathalie Caron

Manuel du galvanisme, ou Description et usage des divers appareils galvaniques employés jusqu'à ce jour, tant pour les recherches physiques et chimiques, que pour les applications médicales

Ressources Liées
Titre
Le galvanisme

Éditeur : Chez J.-F. Barrau (A Paris)
Description physique : 2, XII, 303, 1 p. : VI pl. dépl. ; 8°

Type : Livre
Date : 1803/1804
Langue : Français

Droits : PublicDomain
Droits d'accès : OpenAccess
Détenteur des droits : UNamur - Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin (Namur)
Cote de rangement BUMP : SJA.7.704B.13


Notes
Erreurs de pagination : pages 15 et 145 numérotées respectivement 51 et 14.
Provenance : Ex-libris imprimé et cachet grattés, illisibles ; Cachet inventaire Bibl. Dom. S.I. Eegenhoven IHS.