La lecture de cet ouvrage nous plonge pour quelques heures à la fin du XIXe siècle dans un environnement rural de la province du Luxembourg. À cette époque, l’usage du tabac y est généralisé. Il est utilisé pour ses prétendues propriétés thérapeutiques mais surtout récréatives. Il est fumé, chiqué ou prisé. Le docteur Dubois, praticien généraliste, ne peut que constater les méfaits du tabac sur la santé de sa patientèle. Il notera tout au long de quatorze années de pratique, ses observations cliniques réalisées sur un grand nombre de patients ayant abusé des produits dérivés de la plante de tabac. Ses observations le pousseront à rédiger ce livre. « Ces notions cliniques pourront être utiles à bien des personnes pour empêcher des accidents prévus désormais, et à beaucoup de confrères dont l’attention n’a pas été jusque maintenant attirée sur ces points et qui doivent, par là même, juger les clients intoxiqués dont nous parlons comme des malades imaginaires ou porter sur eux un diagnostic faux. (…) Nous montrerons une telle multiplicité de points de l’organisme affectés que l’on comprendra que la pratique médicale de tous les jours a besoin de se rappeler constamment l’existence commune de cette intoxication et les hygiénistes, la nécessité d’y parer. On devra bien reconnaître avec nous qu’une monographie spéciale est actuellement indispensable. » Cet ouvrage n’est pas seulement un recueil de cas cliniques liés à l’abus du tabac. Il va beaucoup plus loin et en particulier lorsque le docteur Dubois propose un certain nombre de recommandations destinées à l’État, dont la création d’une commission de surveillance qui serait en charge d’analyser les différentes espèces de tabacs et d’en autoriser, ou non, la mise sur le marché. Il proposera également des recommandations précises quant à la préparation du tabac, la nature des pipes à utiliser afin de réduire l’intoxication due à la fumée. Enfin, il recommandera que « l’on répande dans les petits livres des écoles la connaissance des dangers du tabac pris en excès et du tabac fort ». L’exercice auquel s’est prêté le docteur Dubois est remarquable et je ne peux m’empêcher de penser à son rôle de pionnier qui nous mènera soixante-trois ans plus tard à la création de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Ignoti nulla cupido.


Jean-Pierre Gillet

Du tabac : troubles physiologiques et maladies de ceux qui en abusent: hygiène et thérapeutique

Ressources Liées
Titre
Poumons conservés par plastination

Éditeur(s):
Wesmael-Charlier (Namur)

Description physique :
159 p.

Type : Livre
Date : 1885
Langue : Français

Droits : PublicDomain
Droits d'accès : OpenAccess
Détenteur des droits : UNamur - Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin (Namur)
Cote de rangement BUMP : R19A0984