Bien que l’œuvre de Jean de Sacrobosco reste la référence en matière d’enseignement de la science astronomique au début de la période moderne, celle-ci se voit progressivement complétée par une série de textes plus récents qui rendent plus accessible voire corrigent la pensée du scientifique anglais. C’est ainsi que l’édition vénitienne de 1519 contient, à la suite du De sphaera, deux petits traités sur le mouvement des planètes, l’un de Georg von Peuerbach, professeur à l’Université de Vienne dans les années 1450, l’autre de son élève Jean Müller.

Bien connu pour ses commentaires de l’œuvre ptolémaïque, sans parler du commentaire qu’il fit du passage de la comète de Halley en 1456, Peuerbach contribua avant tout au renouvellement du modèle géocentrique. Son hypothèse selon laquelle le mouvement des planètes dépendait du soleil fut un premier pas décisif vers le modèle héliocentrique de Copernic. Avec son élève Jean, il compila également une série de données à propos des éclipses lunaires, dont il livra les résultats dans son traité Tabulae eclipsium, qui fit rapidement référence en la matière comme en témoignent les nombreux manuscrits et imprimés parvenus jusqu’à nous.

Parmi les nombreuses illustrations, observez cette sphère armillaire (du latin armila, qui désigne un bracelet en fer), telle que décrite dans le livre V de l’Almageste de Ptolémée. Il s’agit d’un instrument représentant la sphère céleste qui permet de calculer la position des corps célestes en coordonnées écliptiques (c’est-à-dire où le plan de révolution de la Terre autour du Soleil sert de référence) et ainsi de rendre compte des mouvements apparents des astres autour de la Terre. Bien entendu chez Jean de Sacrobosco, la représentation est couplée à un référent divin, puisque la sphère est tenue par deux mains sortant des nuages qui symbolisent la toute-puissance de Dieu.


Nicolas Michel

Sphaera mundi

Éditeur(s):
per Iacobum Pentium de Leucho (Venise)

Description physique :
47, [1 bl.] ff. ; 4°
Sig. : A-F⁸

Type : Livre
Date : 1519
Langue : Latin

Droits : PublicDomain
Droits d'accès : OpenAccess
Détenteur des droits : UNamur - Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin (Namur)
Cote de rangement BUMP : Rés.9D.1


Notes
BUMP Notes : Au colophon : Impressum Venetiis : per Iacobum Pentium de Leucho : [Melchiorre Sessa il vecchio], 1519 vero XXIIII Decembris. - Titre-frontispice gravé sur bois. Lettres ornées et historiées, marque de Melchiorre Sessa I en fin. - Dernier feuillet blanc. BUMP Provenance : Ex-libris gravé au monogramme du baron Horace de Landau (1824-1903) ; cachet "Bibl. Gust. C. Galletti, Flor." [Gustavo Camillo Galletti, 1805-1868, éditeur et bibliophile italien] ; ex-libris manuscrit "Pertinet ad locum sancti Hieronymi propè, et […] Faventiam, ubi habitant frates minores de obs[ervanti]a nu[n]cupati reformati" [Convent de San Girolamo dell'Osservanza, Faenza, Emilie-Romagne, Italie]. BUMP Reliure : Reliure moderne, excellent état. BUMP Etat matériel : Page de titre restaurée ; les gardes supérieures et les premiers feuillets sont tachés, quelques notes manuscrites dans les marges. BUMP Notes : Incipit : Nouitiis a adolesce[n]tib[us]: ad astronomica[m] re[m]pu[blicam] capessenda[m] additu[m] impetra[n]tibus: p[er] breui rectoq[ue] tramite a vulgari vestigio semoto: Ioan[n]is de Sacro Busto Sph[a]ericu[m] opusculum vna cu[m] additionib[us] no[n]nullis littera A sparsim vbi intersert[a]e sint signatis. Co[n]traq[ue] Cremone[n]sia in planetaru[m] theoricas deliramenta Ioan[n]is de mo[n]teregio disputationes tam acuratis[ime] qva[m] vtilis: nec no[n] Georgii purbachii: in eorundem motus planetaru[m] accuratis[imae] theoric[a]e: dicatu[m] opus vtili serie contextum: fausto sidere inchoat.