Carrés de couleur

Recherches sur la composition et la signification de l’œuf

Contenu

Édouard Van Beneden (1846-1910) est un éminent zoologiste, embryologiste et cytologiste belge. Attaché à l’Université de Liège, il est le savant qui, le premier, décrit la méiose (le processus de double division cellulaire permettant la formation des cellules sexuelles).

Le texte, Sur la composition et la signification de l’œuf, est un de ses premiers écrits ; il contribue au développement des connaissances de la cellule et du mécanisme de l’hérédité. Il s’agit d’une réponse à la question posée par l’Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique, en 1868 : « Faire connaître la composition anatomique de l’œuf dans les différentes classes du règne animal, son mode de développement et la signification des différentes parties qui la constitue ». Van Beneden n’a que 22 ans quand il dépose ce mémoire et reçoit le premier prix de l’Académie. Il y pose toutes les bases de son œuvre : une description de la cellule, une contestation de la génération spontanée, un ralliement à la théorie de l’évolution. Lors de ses recherches sur la méiose, il remarque le phénomène de formation de chromosomes surnuméraires, les globules polaires. Encore faut-il en comprendre le fonctionnement interne : c’est ce à quoi s’attèleront Carnoy et Lebrun.

Édouard Van Beneden travaille beaucoup dans le laboratoire de biologie marine créé en 1843 à Ostende par son père, Pierre-Joseph Van Beneden, un autre zoologiste belge réputé. Cette station maritime, la première au monde, est modeste et ne survivra pas au-delà de la décennie 1870. Hector Lebrun sera de ceux qui réclameront tout au long de sa carrière la création d’un laboratoire national moderne pour la recherche maritime. Mais ce n’est qu’en 1927 que les autorités belges se résoudront à financer pareil Institut.

Ressources liées

Filtrer par propriété

Relation
Titre Libellé alternatif Classe

Martine Raes au sujet du scientifique belge Edouard Van Beneden

Raes, Martine

lien haut de page