Carrés de couleur

Histoire naturelle des végétaux parasites qui croissent sur l'homme et sur les animaux vivants

Contenu

La parasitologie a alors le vent en poupe et tous les biologistes de renom s’y essaient. Charles Robin (1821-1885) est docteur en sciences naturelles et en médecine (comme Hector Lebrun), spécialiste de l’histologie (comme Hector Lebrun) et passionné de parasitologie (comme Hector Lebrun). Mais le physiologiste français est nettement plus connu (qu’Hector Lebrun), de par sa prolixité (il a publié plus de 300 articles) ou grâce à sa carrière comme médecin de personnalités historiques : il a soigné Flaubert, Michelet ou les frères Goncourt.

Cet ouvrage est un atlas de quinze planches qui accompagne la publication de la thèse de doctorat en sciences naturelles que Charles Robin défend en 1847. Le savant, borgne, joue du microscope comme personne – ses dessins d’après nature témoignent d’un rare talent d’observation. Il est le premier à dessiner certains champignons microscopiques et à donner une description minutieuse de leur évolution sur la peau de l’homme, qu’il s’agisse de la teigne, de l’herpès, de la moisissure de gangrène, des squames d’eczéma, ou encore du tartre des dents. Ce travail, bientôt suivi par d’autres, font rapidement de Robin un incontournable du monde scientifique, membre de diverses Académies et Sociétés.

Ressources liées

Filtrer par propriété

Relation
Titre Libellé alternatif Classe
Pierre Devos, s.j. au sujet du livre "Histoire naturelle des végétaux parasites" de Charles Robin En lien avec Texte

lien haut de page