Bibliographie namuroise

L’historiographie belge a été marquée, dans la seconde moitié du XIXe siècle, par un intérêt de plus en plus croissant pour l’histoire de l’imprimerie de son apparition jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, voire même au-delà. Aux côtés des monographies consacrées aux grands imprimeurs du passé, se sont multipliées les entreprises éditoriales qui ont tenté de reconstruire le patrimoine bibliographique ancien tant au niveau national que local. On peut notamment citer la Bibliotheca Belgica, conçue pour être une vaste bibliographie nationale de Belgique, due à l’infatigable bibliographe gantois Ferdinand Vander Haeghen (1830-1913), la Bibliographie liégeoise du chevalier de Theux de Montjardin (1838-1896), dont la première édition a paru en 1867, ou encore l’Essai de bibliographie yproise d’Alphonse Diegerick (1851-1911), publié en cinq fascicules entre 1873 et 1881.

 

À Namur, le curé François-Désiré Doyen (1825-1903) a publié, sous l’égide de la Société archéologique de Namur, une bibliographie rétrospective en trois volumes. Son ambition était de « faire connaître les livres concernant la province actuelle ou l’ancien comté de Namur, ainsi que ceux qui ont été publiés par des écrivains ou par des imprimeurs namurois » (t. 1, p. 1). Pour ses recherches, François-Désiré Doyen a visité de nombreuses bibliothèques publiques et privées et a également pu s’appuyer sur les conseils et les lumières d’un vaste réseau de bibliographes tant belges qu’étrangers. Son premier volume, paru en 1887, recense des publications namuroises ou en relation avec l’histoire culturelle de Namur de l’année 1473 à 1799. Le second, sorti de presse en 1890, liste les impressions qui ont vu le jour entre 1800 et 1830. Le dernier, datant de 1902, couvre la période 1831-1860 avec, en supplément, une liste chronologique des placards et ordonnances relatifs à l’ancien Pays de Namur. La richesse et la qualité des informations contenues dans ces trois volumes font de la Bibliographie namuroise de François-Désiré Doyen, malgré son âge, l’outil de référence par excellence pour toute personne désireuse de se pencher non seulement sur le passé éditorial de Namur, mais plus largement sur son histoire intellectuelle. On regrette toutefois l’absence de tables.

 

 

Renaud Adam (avril 2014)

Université de Namur – UNamur

Université de Liège – ULg (Transitions – Département de recherche sur le Moyen Âge tardif & la première Modernité)

 

 

Pour en savoir plus

 

É. Brouette, « Doyen (François-Désiré) », in Biographie nationale [de Belgique], t. 32, Bruxelles, 1964, cols 141-144.

Il n'y a actuellement pas de contenus dans cette collection.