Incunables

Le terme « incunable » sert à désigner l’ensemble des livres imprimés en caractères mobiles, depuis l’invention de cette technique par Johann Gutenberg, vers 1454-1455, jusqu’à la date du 1er janvier 1501. Le mot provient du latin incunabula qui signifie « langes » et, par métonymie, « enfance » ou « commencement ». Son utilisation pour qualifier les productions des débuts de l’imprimerie en Occident remonte à la seconde moitié du XVIe siècle. La décision de placer la limite chronologique au millésime 1500 se veut avant tout pratique, car elle ne correspond en rien à une étape notable ou décisive dans l’aspect du livre imprimé. L’évolution marquant la transition vers le livre moderne n’interviendra qu’une vingtaine d’années plus tard.

 

Il est malaisé de préciser le nombre total de livres imprimés au XVe siècle en raison des nombreuses pertes et de la part importante de livres reproduits sans dates. La base de données de l’Incunabula Short-Title Catalogue (ISTC), abritée par le site de la British Library, recense plus de 30.000 unités (mars 2014). Ce chiffre doit cependant être considéré avec une certaine prudence, car cet outil bibliographique recense également des impressions du XVIe siècle qui avaient été précédemment décrites comme des incunables. Les estimations actuelles proposent un chiffre avoisinant les 27.000 à 27.500 éditions pour le XVe siècle.

 

La collection d’incunables conservée à la Bibliothèque universitaire Moretus Plantin (BUMP) et au Centre de Documentation et de Recherche Religieuses (CDRR) s’élève à une petite centaine de pièces. Cette collection n’est certes pas la plus volumineuse de Belgique, mais elle présente un grand intérêt pour la rareté des pièces qui la composent. En effet, près de la moitié des incunables conservés à la BUMP et au CDRR sont uniques en Belgique et le CDRR peut même s’enorgueillir de détenir une pièce unique au monde.

 

Renaud Adam (mai 2014)

Université de Namur – UNamur

Université de Liège – ULg (Transitions – Département de recherche sur le Moyen Âge tardif & la première Modernité)

 

 

Pour en savoir plus

- D. Hillard, « Incunable », in P. Fouché et al. (dir.), Dictionnaire encyclopédique du livre, t. 2, Paris, 2005, p. 547-549.

- Y. Sordet, « Le baptême inconscient de l’incunable : non pas 1640 mais 1569 au plus tard », in Gutenberg-Jahrbuch, 2009, p. 102-105.

Incipit rationale divinor[um] officior[um] editum p[er]…

Auteur : Durantis, Guilelmus, ca 1230/35-1296
Date : 1480

Opuscula varia

Auteur : Bernardus Claraevallensis, saint, 1090?-1153
Date : [avant le 6 mai 1478]

Liber chronicarum

Auteur : Schedel, Hartmann, 1440-1514
Date : 12 juillet 1493

Vita christi secu[n]du[m] bonauen[turae]

Auteur : Bonaventura, saint, ca 1217-1274
Date : [ca 1497]

De mu[n]ditiae castitate sacerdotum

Auteur : Bonaventura, saint, ca 1217-1274
Date : [ca 1492-1494]